"Transition 2050" de l'Ademe : "la sobriété n'est pas synonyme de décroissance"

Stratégies urbaines
Outils
TAILLE DU TEXTE
L’Ademe poursuit la restitution de ses travaux – menés par une centaine d’experts pendant deux ans – sur l’atteinte de la neutralité carbone de la France à l’horizon 2050. Après avoir publié quatre scénarios d’avenir, aux routes différentes mais atteignant ce même objectif de neutralité carbone, l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie présente l’évaluation macroéconomique de ses travaux de prospective, évaluant les impacts sur l’économie et sur l’emploi de chacun des scénarios. "Tout cela dans le but d’éclairer les décisions à court terme, soumettre au débat des questions factuelles", explique en préambule Valérie Quiniou-Ramus, directrice exécutive prospective et recherche de l’Ademe. "Nous avons encore le choix de la trajectoire, mais il faut choisir vite aujourd’hui !" Un découplage GES/PIB est possible Un argument marquant à retenir sur l’analyse macroéconomique : "aucun des quatre scénarios (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Sociétés citées


Traits Urbains n°127 vient de paraître !

Couv TU127 OK