La Fédération des Scot et l’Unam s’inquiètent de la mise en œuvre du ZAN

Stratégies urbaines
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le projet de loi Climat et Résilience a été adopté par le Sénat le 29 juin et devrait passer en commission paritaire mi-juillet. Il prévoit une première étape vers l’objectif de Zéro Artificialisation Nette en 2050. Etape qui consiste à réduire par deux le rythme d’artificialisation des sols d’ici 2030, ce qui voudrait dire passer de 18 336 ha ouverts à l’urbanisation à 9168. Or, selon la Fédération des Scot et l’Unam (Union Nationale des Aménageurs), même avec une production de logements assurée à 45% par le renouvellement urbain, cette première étape sera difficile à atteindre vu les six millions de logements à fournir d’ici 2030. Pour le prouver, ils proposent aux territoires de Scot un simulateur mettant en parallèle diminution du foncier urbanisable et besoins de logements. La carte de France tirée de cette estimation montre un objectif atteint sur 57% du territoire national. Les agglomérations les plus attractives ne disposant pas (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Personnes citées