Bordeaux : un projet de mandature placé sous le signe de la "proximité" et de la "sobriété"

Stratégies urbaines
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le vendredi 26 mars, Pierre Hurmic, le maire EE-LV de Bordeaux, et sa première adjointe Claudine Bichet, chargée des finances, du défi climatique et de l’égalité entre les femmes et les hommes, ont présenté le projet de mandature à la presse. Intitulée "Un nouveau souffle pour Bordeaux", cette feuille de route fixe les orientations budgétaires sur 5 ans du plan pluriannuel d’investissement (PPI), soit un montant exécuté de 530 millions d’euros. D’emblée, le nouvel édile s’est inscrit à revers des équipes précédentes : "l’urgence environnementale nous impose de revoir notre modèle de d’urbanisme", a-t-il ainsi lancé, précisant qu’il n’y aura pas "de réalisations spectaculaires" ni "d’investissements dispendieux", à l’instar "du stade Matmut ou la Cité du Vin". Revendiquant comme ligne directrice "la proximité et la sobriété", Pierre Hurmic a ainsi annoncé que 50 % du PPI sera consacré à la rénovation ou l’entretien du (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

Sur le mÊme sujet
CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Sociétés citées

Personnes citées


Sur le même sujet

Traits urbains n°118 est paru !

Couv TU118 web