Benoît Quignon (SNCF Immobilier) : "L'urbanisme transitoire ? Une fierté"

Stratégies urbaines
Outils
TAILLE DU TEXTE
Entre responsabilité environnementale,  libération de fonciers et urbanisme transitoire, Benoît Quignon, directeur général de SNCF Immobilier, évoque l’actualité de cette entité créée en 2015, dont l’impact sur la "transformation des villes" est réel. Entretien.  SNCF Immobilier, c’est 20 000 hectares de foncier, 8,5 millions de m2 de bâtiments industriels, tertiaires et sociaux ou 100 000 logements. In fine, quel est votre métier ?Notre métier ? Gérer les fonciers de la "grande maison", sauf les rails et les bâtiments voyageurs, autrement appelés gares. Notre objectif ? Transformer tous ces actifs pour les rendre plus efficaces pour le bon fonctionnement de l’entreprise. Ce premier pilier nous amène à remettre en ordre la "maison", via 400 opérations d’optimisation actuellement. Cela se traduit par de gros chantiers, dont la création de trois technicentres, plus compacts, ce qui nous permet de libérer des bâtiments, du foncier (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous