Accessibilité du Grand Ouest : les élus écrivent à Edouard Philippe

Outils
TAILLE DU TEXTE
Angers, Brest, Nantes, Rennes et Saint-Nazaire… Dans un cour­rier daté du 1er mars, les présidents des agglomérations de grandes villes de l’Ouest alertent Edouard Philippe, Premier ministre, sur les conséquences, en termes d’acces­si­bi­lité, "du renon­ce­ment" au projet d’aéroport du Grand Ouest. Ils demandent que soient pris en compte au titre des prochains inves­tis­se­ments stratégiques, les points suivants : • la pour­suite des études visant à améliorer les liai­sons ferro­viaires entre Brest, Nantes, Quim­per, Rennes. Mais aussi celles destinées à atteindre un temps de parcours de 3h, entre la pointe bretonne et Paris. Sans oublier la possi­bi­lité de connec­ter Rennes à Nantes en moins d’une heure ; • L’augmen­ta­tion de la perfor­mance de la liai­son Le (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE