Premier coup d'arrêt pour les JO 2024

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
"On a du mou", avait confié en janvier Nicolas Ferrand, directeur général exécutif de la Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo), se disant "serein et rassuré pour la phase de travaux" à venir. Tant mieux, au vu du premier coup d’arrêt administratif que viennent de subir les JO 2024. Alors qu’une autorisation environnementale avait été délivrée en novembre 2020 à la Solideo pour la construction du village des médias à Dugny (93), la Cour administrative d’appel de Paris a suspendu une partie de cette dernière et "enjoint la Société de livraison des ouvrages olympiques de donner instruction à ses cocontractants afin qu’ils cessent tous travaux". Pour rappel, le village des médias se subdivise lui-même en deux secteurs : Aire des Vents et Plateau. Le secteur Aire des Vents, concerné par l’ordonnance, est censé accueillir jusqu’à 2 000 journalistes à l’été 2024 et devrait développer, à terme, 61 500 m2 d’espaces (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Sociétés citées

Personnes citées


Traits urbains n°118 est paru !

Couv TU118 web