Mipim : qui pour construire le futur village olympique ?

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
A chaque Mipim, ses annonces. En ouverture de la 30e édition, le 12 mars, la Solideo et la Sem Plaine Commune Développement ont officiellement lancé la commercialisation des terrains situés à Saint-Ouen (93) et sur l’Ile-Saint-Denis (93), qui accueilleront le village olympique en 2024. Avant d’être transformés en "nouveau quartier" un an plus tard. C’est LE défi de Paris-2024, qui suscite les attentes et cristallise certaines critiques. Comment accueillir 15 600 sportifs et accompagnateurs en 2024 ? Puis 2 200 logements familiaux (25 à 40 % sociaux), 900 logements spécifiques (étudiants, personnes âgées), 300 chambres d’hôtels, 135 000 m2 de bâtiments tertiaires, ainsi que des écoles et des espaces verts un an plus tard, après une vaste opération de réhabilitation, rapide et anticipée via la réversibilité des actifs ? Le tout sur 51 hectares, répartis sur trois communes (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous