19
janvier 2020

L'Institut Paris Région passe en revue les quartiers culturels et créatifs

Stratégies urbaines
Outils
TAILLE DU TEXTE
Les quartiers culturels et créatifs (QCC) sont dans l’air du temps, en France (Nantes, Saint-Étienne, Saint-Denis, Rouen…) comme partout ailleurs sur la planète (Amsterdam, Bogota, Lisbonne, Montréal…). La concentration d’artistes et de créatifs au sein d’un périmètre urbain compact n’est pas pour autant une nouveauté. Le Saint-Germain-des-Prés des écrivains préfigura le phénomène, tout comme, plus de près de nous, les squats de Berlin-Est. La multiplication de QCC à toutes les sauces, toujours dans le but de renforcer le rayonnement, mais pas forcément dans l’esprit originel, a, toutefois, poussé l’Institut Paris Région (IPR) à se pencher sur cette tendance mondialisée. Un rapport à paraître en ce début d’année vient ainsi questionner cette dimension de la dynamique territoriale, à travers des études de cas à l’international. Si, longtemps, les clusters créatifs ont vu le jour de façon spontanée, en partant de l’idée d’une (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous