22ème Forum des Projets Urbains : 15 lauréats pour les 7èmes Défis Urbains

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le 22ème Forum des projets urbains a accueilli, le 14 novembre, la remise des prix des 7èmes Défis urbains. L’événement récompense des initiatives publiques et/ou privées, à différentes échelles, en faveur d’une ville durable, inclusive, accessible, partagée, innovante, équilibrée, confortable, intense. Objectif : promouvoir la capacité des projets urbains et de toute la chaîne de leurs concepteurs et opérateurs à avoir un impact sur l’amélioration des conditions de vie en ville.

Le jury composé de Brigitte Bariol-Mathais, déléguée générale de la FNAU, Pascale Poupinot, présidente du CFDU, Karine Ruelland, vice-présidente de l’ACAD, Hugo Réveillac, président du CNJU, et présidé par Marie-Christine Vatov, rédactrice en chef du magazine Traits urbains, a récompensé 15 lauréats.

Catégorie Agriculture urbaine : Ferme bioponique de la résidence des Indes à Sartrouville (78). Une ferme de cultures hors sols installée par la société agricole Champerché dans un parking réhabilité par le bailleur de la résidence des Indes, 1001 Vies Habitat, pour fournir en produits bio des restaurants et commerces en Ile-de-France. Une opération soutenue par le plan France Relance et qui mêle rénovation urbaine, utilisation économe du foncier, implication des habitants et alimentation de proximité.

Catégorie Coproduction avec les habitants : ancienne gare de Lunel (34), un site où SNCF Immobilier a accueilli des permanences architecturales menées par La Preuve par 7 afin de repenser le devenir de la gare et d’y développer des usages en lien avec les modes de vie contemporains.

Catégorie Dynamiques territoriales : Ilot Fertile, dans le 19e arrondissement de Paris. Un quartier visant le « zéro carbone en exploitation » qui revitalise et désenclave un site délaissé, le triangle Eole-Evangile, pour lequel Linkcity a été lauréat de Réinventer Paris, avec comme architecte urbaniste mandataire l’agence TVK. On trouve dans cette opération le rétablissement de continuités, l’ouverture de vues lointaines sur le paysage parisien, ou encore l’introduction de fonctions de centralité et d’animation

Catégorie Espaces publics : deux lauréats ex-aequo :
- Caserne des Minimes, à Paris 3e, rénovée par Elogie-Siemp avec rh+ architecture et OLM paysagistes. La cour de cette ancienne caserne de gendarmerie a été transformée en place ouverte et végétalisée, dans le contexte particulier d’un périmètre de sauvegarde et de mise en valeur.
- Jardin bioclimatique, à Grenoble. Un jardin éphémère sur le parvis du centre Alpes Congrès surmonté d’une grande voile-ombrière, à la fois outil de rafraîchissement et support d’expérimentations dans la perspective d’une pérennisation et d’un verdissement de plus grande ampleur sur la métropole. Concepteurs de cette opération : Studio Mathieu Lucas, les Structographes.

Catégorie Eau et ville : berges du Canal de l’Ourcq à Bobigny. Sur cette portion des berges du canal, dans le cadre de la Zac Ecocité-Canal de l’Ourcq (urbaniste Anma), l’espace public a été élargi, planté et ouvert au sport et à la détente. Des cariçaies participent à la gestion des eaux pluviales. Une opération menée par Est Ensemble et son aménageur Sequano avec les Canaux de Paris, Inuits et OTCI.

Catégorie Liaisons urbaines : transformation du passage public du Vieux Pont de Sèvres, à Boulogne-Billancourt (92). Ce passage situé sous deux immeubles de logements était une voie pompiers et un accès parking. Après un important travail de restructuration mené par la SPL Val de Seine Aménagement avec l’Atelier du Pont et l’agence August, on y trouve aujourd’hui de la lumière, des commerces et des activités sportives dont un complexe d’escalade.

Catégorie Modes d’habiter : Colocation solidaire de Liveo, à Paris 17e. Liveo a mis en œuvre ici sa première colocation solidaire : pour un loyer modique, deux personnes habitent temporairement un logement vacant du patrimoine de Clemium Real Estate. Un moyen de prévenir la précarité.

Catégorie Nature en ville : R-Urban, à Bagneux (92). Le concept R-Urban développé par l’Atelier d’Architecture autogérée, recouvre une série d’équipements écologiques et civiques dans des quartiers défavorisés, utilisant le sol urbain de manière réversible, limitant au maximum l’artificialisation des sols et impulsant des pratiques de transition écologique.

Catégorie Reconversion de friches : Zac des Deux-Rives, à Strasbourg : 74 ha de friches industrialo-portuaires reconverties par l’aménageur SPL Deux-Rives et les opérateurs en logements, équipements, activités et espaces verts, avec des quartiers qui prennent vie, dont la Coop (urbaniste agence Alexandre Chemetoff & Associés) et le quartier Citadelle (agence TER mandataire).

Catégorie Renouvellement urbain en centre-ville : Zac du Nouveau Saint-Roch, à Montpellier. Une opération aménagée par la Serm et jugée intéressante sous de nombreux aspects : le désenclavement, la redynamisation, une offre mixte, la restauration des sols imperméabilisés… Urbanistes architectes : Paul Chemetov, Etienne Nebout, paysagiste Michel Desvigne.

Catégorie Urbanisme temporaire : Quartier libre, à Rouen : un tiers lieu culturel et festif de 8000 m2, installé via une AOT de 10 ans sur la friche SNCF qui accueillera la future gare Saint-Sever. L’Atelier Lucien en est à l’initiative.

Catégorie Ville inclusive : Centre d’hébergement du Samu social rue de Ridder à Paris 14e . Cet immeuble acquis par le groupe Galia a bénéficié d’une restructuration qualitative par l’agence CoBe, avec une surélévation de 3 niveaux, pour créer une résidence de 37 logements destinée à accueillir des publics précarisés.

Catégorie Ville durable : Ecoquartier fluvial de l’Ile-Saint-Denis. Un quartier sans voiture, qui a mis en œuvre réemploi des matériaux et récupération des eaux de pluie, un quartier mixte qui intègre l’écologie dans la conception de chacune des fonctions urbaines. Aménagé par la Sem Plaine Commune Développement, l’écoquartier fluvial a pour urbaniste ensemblier l’agence Philippon-Kalt. Il accueillera une partie du village olympique en 2024.

Mention du jury : la transformation de l’ancienne pagode de la rue du Javelot, à Paris 13e, sur la dalle des Olympiades. La RIVP l’a réhabilitée et transformée avec l’agence WAO Architecture, dans une démarche de réemploi. Elle accueille désormais une régie de quartier et une bricothèque.

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Traits Urbains n°130/131 vient de paraître !

Couv TU129 250 002

Les dernières vidéos

FPU 14/11/2022 – Ecoquartier fluvial de L'Île-Saint-Denis : une exemplarité olympique
FPU 14/11/2022 - Urban print, logiciel d'évaluation environnementale des projets urbains
FPU 14/11/2022 - L'Aréna, une nouvelle définition de l'urbanité
FPU 14/11/2022 – Quartier de Gares du Grand Paris : la ville du nouveau métro
FPU 14/11/2022 – Kardham Architecture face au défi climatique