Eiffage et Vinci choisis pour construire deux passerelles au-dessus de la Garonne

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
Transformer l’île du Ramier en vaste poumon vert au cœur de la ville rose, c’est la réalisation phare du projet Grand Parc Garonne. Elle prend forme avec l’annonce de deux groupements de maîtrise d’œuvre chargés de construire deux passerelles dédiées aux déplacements doux. "Nous souhaitons faire du Ramier un puits d’oxygène dans la ville en permettant aux Toulousains d’y accéder facilement à pied et à vélo", décrit François Chollet, vice-président de la collectivité en charge de l’écologie, du développement durable et de la transition énergétique. Les deux ouvrages permettront de relier l’île aux quartiers Empalot (rive gauche) et Saint-Cyprien (rive droite). La construction de la passerelle "Rapas", a été confiée au groupement Eiffage (mandataire) et à l’architecte Grimshaw, avec PPA architecture. La seconde passerelle, "Empalot" (perspective ci-dessus), sera construite par le groupement Garonne Nature, (mandataire GTM Sud Ouest TPGC (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Sociétés citées

Personnes citées


Traits Urbains n°127 vient de paraître !

Couv TU127 OK