02
juin 2020

Reims, ville apaisée ?

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
  A Reims, malgré une faible participation (30,92 %), la réélection d’Arnaud Robinet (LR) ne fait pas débat. Avec 66,32 % des voix dès le premier tour, contre seulement 12,26 % pour la deuxième liste (PS), le maire sortant s’évite un deuxième tour, comme en 2014, au cours duquel il avait devancé Adeline Hazan (PS) de seulement 3,5 %. Arnaud Robinet a donc su faire valoir les actions et programmes mis en place depuis 2014. Parmi ceux-ci, le projet Reims Grand Centre, de 14 hectares en centre-ville, qui vise à doter la commune d’un "véritable parc urbain, trait d’union entre les quartiers de la ville", explique François Leclerq, urbaniste du projet. Ces travaux, réunis au sein de la Zac Sernam Boulingrin, se divisent en deux réalisations majeures. La reconquête d’une friche de sept hectares a permis la création de deux équipements structurants : le complexe aqualudique et l’Arena, qui ouvriront respectivement en 2020 en 2021. D’autre (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

LE NUMÉRO 111 EST PARU !

Couv TU111 OK petit