Accord entre SNCF Immobilier et Bordeaux Métropole pour la mutation de 73 hectares de foncier ferroviaire

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
Alain Juppé, maire de Bordeaux, président de Bordeaux Métropole, et Benoît Quignon, directeur général de SNCF Immobilier, ont signé, le 25 avril un protocole d’accord visant à "mettre en place une démarche de travail partenarial sur la valorisation des emprises foncières et immobilières détenues par le Groupe public ferroviaire (GPF) sur le territoire de la métropole". Le Projet d’aménagement et de développement durable (PADD) de Bordeaux Métropole privilégie "l’optimisation des espaces urbanisables existants", en s’appuyant prioritairement sur les sites "déjà bâtis mais présentant encore des capacités de développement". Or, plusieurs de ces sites se trouvent sur des emprises foncières ou immobilières appartenant à SNCF. Leur valorisation "nécessite une réflexion approfondie", raison pour laquelle la collectivité et l'opérateur ont conclu un accord. Dans le cadre de ce partenariat, la métropole et SNCF Immobilier s’accorderont "sur la faisabilité et le processus de mutation urbaine de plus de 73 hectares de fonciers du groupe public ferroviaire identifiés comme mutables, selon un calendrier et un processus à définir site par site". Ils définiront "conjointement" les sites les plus (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE