AMP : le département des Bouches-du-Rhône débloque 220 M€ pour les projets de transports métropolitains

Stratégies urbaines
Outils
TAILLE DU TEXTE
Alors que l’Etat tarde à financer les projets d’infrastructures de transport programmés à son agenda de la mobilité voté fin 2016, la métropole Aix-Marseille-Provence (AMP) mobilise les relais locaux. Une stratégie facilitée par la double casquette coiffée par Martine Vassal, la présidente (LR) d’AMP, également à la tête du conseil départemental des Bouches-du-Rhône. Après avoir alloué en 2017 une première enveloppe de crédits de 300 M€ au service des projets censés faciliter les déplacements au sein des 92 communes de la métropole, le département vient en effet de décider de débloquer une seconde aide triennale de 220 M€. "Sur les 300 M€ inscrits au plan transports départemental 2016–2020, la métropole en a déjà consommé 274 M€", explique l’élue. Ce nouveau coup de pouce doit permettre à AMP de poursuivre la mise en œuvre du Réseau express métropolitain, armature de son agenda de la mobilité. En 2020, la (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous