Orléans veut une flotte de bus 100% électrique

Stratégies urbaines
Outils
TAILLE DU TEXTE
Orléans Métropole a décidé d’aller au-delà de l’obligation légale d’une conversion partielle des flottes d’autobus imposée par la loi de 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, en enclenchant, dès 2019, le renouvellement total de sa flotte pour migrer vers le 100 % électrique. Le réseau local TAO envisage notamment de se positionner comme le premier réseau électrique de transports urbains de France. En attendant, la métropole poursuit l’expérimentation des bus électriques : après trois bus en location déjà testés (deux chinois et un français), trois autres véhicules suivront d’ici à la fin de l’année, avant le lancement du renouvellement total du parc. L’expérimentation en conditions réelles est (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous