Convention TER Occitanie : un "RER du littoral" autour de Montpellier

Outils
TAILLE DU TEXTE
Présentée fin mars, la conven­tion TER 2018–2025 entre la région Occi­ta­nie et SNCF Mobi­lités va renfor­cer les liai­sons entre les grandes villes de ce terri­toire plus grand que l’Irlande. Elle va en parti­cu­lier créer des TER directs, inexis­tants à ce jour, entre la capi­tale, Toulouse, et Perpi­gnan, quatrième ville d’Occi­ta­nie. L’objec­tif est de faire circu­ler, dès la fin 2018, douze TER entre les deux villes, six sans chan­ge­ment et six avec corres­pon­dance à Narbonne, soit 24 allers-retours quoti­diens. Autre améliora­tion : le renfor­ce­ment des fréquences sur les tronçons les plus denses. "L’axe litto­ral Nîmes-Perpi­gnan comme l’étoile toulou­saine sont saturés", argu­mente le vice-président aux trans­ports, Jean-Luc Gibe­lin. Fin 2019, 28 TER seront ajoutés sur les trajets (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE