23
août 2019

La gare d'interconnexion lorraine sort des oubliettes

Stratégies urbaines
Outils
TAILLE DU TEXTE
Actée au début du millénaire, enlisée dans des bisbilles interdépartementales, puis quasi-enterrée en 2015 suite à une consultation régionale, la gare d’interconnexion TGV-TER prévue à Vandières (Meurthe-et-Moselle) sort des oubliettes à la faveur de la nouvelle donne territoriale que constitue la création de la région Grand Est. Lors de leur élection respective, Patrick Tassin, président du Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser), puis Philippe Richert, président de la nouvelle Région, s’étaient engagés à reconsidérer l’opportunité de cette infrastructure qui raccorderait les villes de Metz et de Nancy au réseau à grande vitesse Paris-Strasbourg. Depuis avril, un avis, longuement étayé, du Ceser, puis des motions de soutien signées par (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

Bannière cp 2016 3