La Fnaut défend l'ouverture du TER à la concurrence

Stratégies urbaines
Outils
TAILLE DU TEXTE
La Fédération nationale des associations d’usagers de transport (Fnaut) s’est penchée, début avril, sur le devenir des petites lignes ferroviaires menacées de fermeture face aux évolutions des pratiques. Elle avait déjà dénoncé, par le passé, le monopole de la SNCF, qui maintient selon elle "un cercle vicieux" sur ces lignes TER fragiles, avec des coûts d’exploitation élevés et une détérioration de l’offre, provoquant une régression de la clientèle et une baisse des recettes, menant finalement à un transfert sur route. Ce dernier point, selon la Fnaut, n’est qu’"une solution de facilité". Elle se pose en faveur d’une "maintenance adaptée aux petites lignes", afin d’en réduire les coûts et d’assurer leur pérennité, et propose d’ouvrir les lignes TER à la (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Traits Urbains "Les 100 qui font la ville" en 2021 vient de paraître !

TU 123 250