Le Grand Est va pactiser avec ses villes moyennes

Outils
TAILLE DU TEXTE
Les premiers "pactes" entre le conseil régional et les villes moyennes du Grand Est devraient être signés au début de l’année prochaine, à la suite des diagnos­tics confiés aux diverses agences d’urba­nisme. Ils défini­ront les thèmes et projets concrets prio­ri­taires que la région soutien­dra, dans le respect du cadre d’inter­ven­tion qu’elle a défini en faveur de ces villes de 10 000 à 100 000 habi­tants, la taille rete­nue à l’excep­tion de deux communes moins peuplées mais très motrices de leur terri­toire. Selon la région, les enjeux prin­ci­paux portent sur la rénova­tion de l’habi­tat en centre-ville et la lutte contre la vacance, la réhabi­li­ta­tion du parc loca­tif social, la résorp­tion des friches publiques et privées, la revi­ta­li­sa­tion des commerces, la (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

Articles sélectionnés pour vous