21
octobre 2018

Dunkerquois : moins de terres urbanisées dans le prochain Scot

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le nouveau Scot de la région Flandre-Dunkerque sera arrêté en décembre prochain, huit ans après la mise en révision du précédent document. Il doit encore passer par l'enquête publique et ne sera donc pas adopté avant fin 2019. Un délai que Bernard Weisbecker, président du syndicat mixte, explique par les nombreuses réformes législatives récentes. L'exercice de planification concerne la communauté urbaine de Dunkerque et sa voisine, la communauté de communes des Hauts-de-Flandre, soit un ensemble de 57 communes et 250 000 habitants. En matière d'habitat, les appétits exprimés par certaines collectivités dans le Scot de 2007 ne se sont pas concrétisés. La nouvelle copie en tient compte et affiche un objectif "raisonnable" de 900 à 1 000 logements neufs pour les dix ans à venir. La consommation foncière (pour plus de la moitié consacrée à l'économie) devrait être comprise entre 35 et 45 ha par an, soit une forte baisse par rapport aux 120 ha urbanisés chaque année entre 2005 et 2015.Le Scot se préoccupe aussi du développement du grand port de Dunkerque, de la santé des habitants soumis à une forte pollution atmosphérique (l'unité locale d'Arcelor Mittal est la plus grosse usine (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE