Centres-villes en difficulté : le Sénat auditionne les élus locaux

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
A nouveau, cette fois devant les sénateurs, le élus locaux ont alerté sur les problèmes affectant les centres-villes, des petites et moyennes communes. Le 17 janvier, le groupe de travail sur la revitalisation des centres-villes et centres-bourgs, présidé par Rémy Pointereau (LR, Cher) et Martial Bourquin (socialiste, Doubs), a en effet auditionné les principales associations d'élus. Premier constat, déjà connu : les centres-villes se vident en partie à cause des surfaces commerciales en périphérie. Pour contrer le phénomène, de nombreux représentants d'associations ont fait valoir, d'une part, qu'il fallait rendre plus difficile de telles implantations en périphérie et, de l'autre, simplifier l'arrivée de nouveaux commerces en centre-ville, y-compris d'enseignes de la grande distribution, à même d'être des "locomotives". Ainsi, pour Patrick Vignal, député (LRM) de l’Hérault et président de Centre-ville en mouvement, afin "d’éviter la concurrence entre les collectivités pour les autorisations", les Schémas de cohérence territoriale (Scot) devraient comporter obligatoirement un Document d'aménagement artisanal et commercial (DAAC) prescriptif au sein du Document d'orientations et d'objectifs (DOO). Pierre Jarlier, maire (UDI) de (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE