Rapport de la Fondation Abbé Pierre : la crise du Covid, "révélatrice de la fragilité du système"

Politiques du logement
Outils
TAILLE DU TEXTE
Comme chaque année, la Fondation Abbé Pierre a publié son rapport sur le mal-logement en France durant l’année écoulée, mardi 2 février. Ce 26e rapport analysait logiquement les conséquences de la crise du Covid-19 sur le mal-logement, et plus largement sur la pauvreté. "On ne mesure pas encore l’ampleur de l’onde de choc", avertit Christophe Robert, le délégué général de la fondation, mais des tendances "inquiétantes" apparaissent, faisant craindre une "bombe à retardement". Pour Manuel Domergue, le directeur des études de la fondation, l’année passée a été "révélatrice de la fragilité du système, qui repose sur des hébergements précaires et le dévouement des bénévoles". Des personnes qui expriment habituellement peu leurs demandes se sont manifestées. D’autres, sans domicile, ont préféré rester dans leur habitat de fortune – tente, bidonville – plutôt que de rejoindre un logement d’urgence, dans un gymnase par exemple. Et (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville