La Ville de Marseille et les grandes foncières, mobilisées contre la vacance commerciale

Commerces
Outils
TAILLE DU TEXTE
Hammerson, Klépierre, Mercialys : voilà quelques-unes des foncières avec lesquelles la Ville de Marseille s’apprête à nouer un partenariat en vue de lutter contre la vacance commerciale engendrée par la crise sanitaire. Ces grands bailleurs, qui détiennent les murs de plusieurs temples du shopping marseillais – Les Terrasses du Port (Hammerson) ; les centres commerciaux Grand Littoral, Centre Bourse, Prado Shopping (Klépierre) ; la société Commerces de la République, la SCI Marseille City et la SCI Patrimmo Commerce, la galerie Géant de la Valentine Grand, Croix Rouge, Sainte-Anne (Mercialys) –, ont accepté de mettre à disposition d’artisans ou de commerçants des locaux vacants de leurs actifs immobiliers. Ces utilisateurs, qui seront sélectionnés par la municipalité par le truchement d’un appel à projets, pourront s’installer gratuitement ou via le versement de loyers modérés dans ces cellules inoccupées des centres commerciaux. (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Sociétés citées


Traits urbains n°118 est paru !

Couv TU118 web