A Metz, François Grosdidier recadre le totem Bliiida

Bureaux
Outils
TAILLE DU TEXTE
La crise sanitaire, mais aussi un audit sévère rendu public fin mai auront eu raison du projet de réhabilitation-extension de Bliiida, tiers-lieu économique et culturel messin que la municipalité précédente entendait engager pour un montant de 12 M€. Successeur de Dominique Gros (PS) à la mairie de Metz, François Grosdidier (LR) a commandé au cabinet EY un audit qui qualifie Bliiida de projet "flou et en péril". Pointant une sous-location chronique, une dépendance trop forte aux financements publics et un accompagnement "illisible" des start-up et entreprises culturelles implantées sur le site, EY préconise une nouvelle stratégie. Bliiida deviendra un centre de ressources partagées ouvert aux créateurs du numérique et des industries créatives, en mutualisant ses espaces avec d’autres lieux d’innovation dans le domaine des circuits courts, de l’artisanat, de l’art et de l’économie sociale et solidaire. Une partie du site sera vendue à un opérateur (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Sociétés citées

Personnes citées


Traits urbains n°118 est paru !

Couv TU118 web