26
mai 2020

Sophia Antipolis reste la locomotive du marché tertiaire azuréen

Bureaux
Outils
TAILLE DU TEXTE
Avec 40 000 m2 de surfaces de bureaux placées, le marché tertiaire de Sophia Antipolis a progressé de 6 % en 2019. Une performance qui s’explique par "dix transactions supérieures à 1 000 m2 et par l’arrivée de sociétés extérieures à Sophia, comme Nuvisan et Syneos", observe Jean-Marie Fauvet, directrice adjointe de BNP Paribas Real Estate. Le bilan annuel du broker fait état d’une baisse des stocks de bureaux à Sophia Antipolis (37 000 m2 actuellement). Si le neuf permet de vitaminer le marché, ce sont les locaux de seconde main et les surfaces réhabilitées, comme Arcole, qui répondent principalement aux besoins d’implantation des entreprises (69 %). Les nombreux projets en travaux et dans les tuyaux devraient toutefois permettre de regonfler le stock d’offre neuve. Fin 2019, 14 000 m2 étaient en livraison, plus de 16 000 m2 sont en chantier en 2020 (quatre opérations) et 34 000 m2 sont attendus sur le marché en 2021 (cinq (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

LE NUMÉRO 111 EST PARU !

Couv TU111 OK petit