Eau et énergie : la sobriété s’impose dans le bâtiment

L'immobilier d'entreprise
Outils
TAILLE DU TEXTE
Entre le réchauffement climatique, la tension sur les ressources et une évolution réglementaire marquée notamment par le décret éco énergie tertiaire, il y a urgence à réduire les consommations d’eau et d’énergie. Cet enjeu était au cœur d’une table ronde organisée à Montpellier le 5 juillet, par les pôles de compétitivité Derbi et Aqua Valley. "Il ne s’agit plus d’anticiper, mais de s’adapter", a souligné d’emblée Mickaël Gerber, chargé de mission à l’ALEC Montpellier Métropole. Heureusement, "les constructions neuves sont aujourd’hui massivement à énergie positive ou au moins équipées de photovoltaïque, quasiment toutes autoconsomment leur production" s’est réjoui Laurent Faravel, en charge de la démarche bâtiments durables au sein d’Envirobat Occitanie. Toutefois, il reste de la marge sur les bâtis existants. Si les équipements performants se sont généralisés, leur régulation pose encore problème : "alors que la (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Traits Urbains n°127 vient de paraître !

Couv TU127 OK