Immobilier de bureaux : record historique à Lille-Métropole

L'immobilier d'entreprise
Outils
TAILLE DU TEXTE

2016 a bien été une année record pour le marché de bureaux de Lille-Métropole : quelque 225 000 m2 ont été transactés, soit une hausse de 35 % par rapport à l’exercice 2015. Le précédent record, datant de 2007, était de 207 000 m2. Ce résultat exceptionnel intègre 36 500 m2 d’opérations en comptes propres. Mais les commercialisations proprement dites ont aussi atteint un sommet : 188 700 m2, dont une part très significative de 80 700 m2 de surfaces neuves. Autre donnée positive : 406 ventes ou prises à bail ont été comptabilisées ; une quarantaine de ces transactions concernent des surfaces supérieures à 1 000 m2. "Cela atteste d’une belle profondeur du marché", observe Yves Noblet, directeur régional Nord de BNP Paribas Real Estate Transaction. En termes de localisation, Villeneuve-d’Ascq a concentré un tiers de ce volume, du fait notamment de la construction du nouveau siège d’Orange (19 000 m2). Lille vient ensuite avec 25 % des opérations. Le bilan des investissements en 2016 confirme cette belle activité. Ils se sont élevés à 213 M€, meilleur volume depuis 2012. En toute fin d’année dernière, une filiale de BNP Paribas a acquis auprès de Grosvenor le complexe Heron Park à Villeneuve-d’Ascq (42 000 m2 de commerces, restaurants, cinémas, bureaux). Sur les 25 opérations d’investissement enregistrées l’an dernier, on note six Vefa en blanc.

Deuxième place en région

Le marché tertiaire de Lille-Métropole se trouve donc conforté à la deuxième place des métropoles de province, plus près que jamais de Lyon. Pour Xavier Kieken, promoteur et président de l’observatoire des bureaux de la CCI, une des explications tient dans la coopération entre professionnels et Métropole européenne de Lille pour améliorer la visibilité et l’attractivité de la place. Yves Noblet, de BNP Paribas, y ajoute les fruits d’une organisation adoptée depuis plusieurs années : l’offre de bureaux est clairement répartie entre quelques pôles d’excellence thématisés. "L’année qui s’ouvre devrait être très bonne également", estime le commercialisateur Hugues Laffineur (Tostain & Laffineur). "Plusieurs opérations sont sur le point d’être signées et Euralille offre à nouveau des perspectives". Le quartier phare de la métropole manquait d’offre mais les programmes Ekla, Conex et Swam seront livrés au cours des prochains mois (25 000 m2 tertiaires au total). Pour l’heure, dans l’ensemble de la métropole, les immeubles disponibles en neuf représentent 80 000 m2 et le stock de seconde main est de 200 000 m2.

Le marché logistique dans la moyenne

Sur le marché de la logistique, dans le Nord-Pas-de-Calais entier, l’euphorie n’est pas de mise. Le record reste à l’année 2015, qui avait vu 426 000 m2 transactés. Avec 261 000 m2, 2016 s’inscrit dans la moyenne de la décennie. La plus grosse opération de l’année dernière est la prise à bail d’un entrepôt de 42 000 m2 par Jung Logistique à Lauwin-Planque, près de Douai. A signaler aussi les implantations sur 30 000 m2 de Dispéo à Lille-Houplines, d’Amazon à Lambres-lez-Douai, d’ID Logistics à Dourges et de HIB à Libercourt. Le stock de bâtiments existants est de 78 000 m2. (BV)

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Si vous êtes abonné(e), merci de vous identifier pour accéder à l’article complet.

Pour en savoir plus sur les formules d’abonnements,  cliquer ici.

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Traits Urbains n°129 vient de paraître !

Couv TU129 250 002