Location meublée à Paris : des loyers en légère baisse

L'immobilier d'entreprise
Outils
TAILLE DU TEXTE

Selon le baromètre de la location meublée à Paris au troisième trimestre 2016, établi par l’agence immobilière spécialisée dans la location meublée à Paris, Lodgis, les prix des locations meublées à Paris sont en très légère baisse (- 0,3 %) au troisième trimestre 2016 par rapport à la même période de l’année précédente. Cette tendance est encore plus probante pour les arrondissements centraux (du 1er au 8 e arrondissement), dont l’écart de prix avec 2015 est de - 1,7 %, à 40 € m2/mois, hors charges. Pour Paris hors centre (du 9e au 20e arrondissement) la tendance est stable (- 0,1 %), à 34,27 € m2/mois, hors charges. La moyenne de la totalité des arrondissements s’établit à 36,54 € m2/mois, hors charges (- 0,3 %). De façon générale, cette relative régression "peut être imputée au contexte sécuritaire actuel, particulièrement tendu au sein de la capitale, car la diminution de la fréquentation engendre un déséquilibre de la balance offre/demande, créant ainsi une tendance des prix à la baisse", indique Lodgis.

Les entreprises se tournent vers la location meublée

L’Union Européenne et la France se maintiennent en tête du classement des régions d’origine des locataires de meublés parisiens, avec respectivement 33,5 % et 27 %. A l’inverse, les locataires étrangers en provenance de continents plus lointains, comme l’Asie (- 2 %) ou l’Amérique du sud (- 1 %), voient leur représentativité en léger recul au sein du panel. Le sentiment d’insécurité peut là encore expliquer en partie cette baisse des locataires étrangers. Les mois de juillet, août et septembre constituent le trimestre étudiant par excellence. La demande estudiantine représente donc plus de la moitié des motifs de séjours (50,9 %).

Les professionnels en mobilité ne sont pas en reste, puisqu’ils sont 34,5 % à avoir planifié leur venue à Paris au cours du troisième trimestre 2016. A l’occasion d’une mutation temporaire, d’une formation ou même d’une mission de quelques mois, "les entreprises préfèrent bien souvent se tourner vers la location meublée, plus confortable pour leurs employés et moins onéreuse pour leur trésorerie que l’hôtel", assure Lodgis. D’après le dernier Global Destinations Cities Index 2016 dévoilé par Mastercard, Paris se positionne en effet comme la première destination business européenne en pourcentage de visites (près de 30 % des visites).

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Si vous êtes abonné(e), merci de vous identifier pour accéder à l’article complet.

Pour en savoir plus sur les formules d’abonnements,  cliquer ici.

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Traits Urbains n°130/131 vient de paraître !

Couv TU129 250 002

Les dernières vidéos

FPU 14/11/2022 – Ecoquartier fluvial de L'Île-Saint-Denis : une exemplarité olympique
FPU 14/11/2022 - Urban print, logiciel d'évaluation environnementale des projets urbains
FPU 14/11/2022 - L'Aréna, une nouvelle définition de l'urbanité
FPU 14/11/2022 – Quartier de Gares du Grand Paris : la ville du nouveau métro
FPU 14/11/2022 – Kardham Architecture face au défi climatique