18
juillet 2018

Grand Paris : pas de gouvernance sans coopération

Grand Paris
TAILLE DU TEXTE
Mardi 19 juin s'est tenue la première édition du sommet du Grand Paris, à La Défense. La matinée était réservée à une première session de tables rondes ayant pour thème "Les ambitions d’une ville-monde" ; l'après-midi, les échanges ont porté sur "les conditions pour transformer l'essai". L'occasion de passer en revue quelques uns des grands enjeux métropolitains, au premier rang desquels, la gouvernance. Et son préalable : la coopération entre les acteurs et les territoires.    En attendant les réponses du président de la République sur les questions de la gouvernance et du périmètre du Grand Paris, les différents intervenants ont profité du sommet dédié à la métropole parisienne, et de la table ronde "Grand Paris : quel numéro de téléphone ?" pour livrer leurs visions. Visions, qui, dans les grandes lignes, s'accordent. Ainsi, le Grand Paris ne peut s’établir sans les différentes centralités qui peuvent se former au-delà de la petite couronne, comme le campus de Paris-Saclay, la Vallée scientifique de la Bièvre ou encore l’aéroport de Roissy.  Pour Damien Robert, dg délégué au développement au sein de Grand Paris Aménagement, les projets ne (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

Banniere Traits Urbains 86 250