Michel Desvigne : Paysagiste

Les acteurs
Outils
TAILLE DU TEXTE
Michel Desvigne est porteur de l’héritage de l’école de paysage de Versailles, dont l’un des chefs de file, Michel Corajoud, lui a transmis sa méthode : « transposer à partir de ce que l’on observe et concevoir ainsi la matrice du projet », le paysage ayant pour rôle de « préparer les territoires à leurs vocations futures ». Cette « intelligence du territoire », il la met en œuvre, notamment, en transposant les « systèmes de parcs » américains sur de grands territoires européens. Paris Saclay et Euralens – avec la chaîne des parcs du bassin minier – offrent un terrain fertile pour ces interventions. Même si, comme il le reconnaissait lors du débat de clôture du Forum des projets urbains, le 13 novembre dernier, « Saclay est l’exercice qui nécessite le plus d’optimisme », en raison de la dimension du territoire : 30 kilomètres de longueur auxquels il prévoit de donner cohérence en s’appuyant sur la géographie naturelle ; (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Couv TU122 250