Lens : deux lots à urbaniser soumis à l'imagination des promoteurs

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
Il s'agissait de marquer les esprits et d'affirmer le regain d'attractivité de l'ancien bassin minier du Pas-de-Calais : fin janvier, la ville de Lens, associée à l'agglomération de Lens-Liévin, a organisé un lancement public de deux appels à projets d'urbanisation, en présence de promoteurs de la région. Les opérations sont situées dans la ZAC Centralité (70 hectares). Le premier lot se trouve près des gares ferroviaire et routière, dans le prolongement de programmes tertiaires récemment livrés. D'une surface de 2 300 m2, il peut accueillir 5 500 m2 de bureaux (l'université d'Artois pourrait en occuper une partie) et 500 à 750 m2 de commerces en rez-de-chaussée. Le deuxième ensemble de lots (Fréchet-Béthune) est traversé par un nouveau boulevard qui simplifie la relation entre le centre-ville, le stade Bollaert et le musée du Louvre-Lens, et qui sera bientôt parcouru par un bus à haut niveau de service. Sur deux hectares environ, 15 à 20 000 m2 de surface de plancher devraient être dédiés prioritairement à des activités de loisir, avec des commerces et des logements en complément. Quelques logements existants sur place pourront être démolis ou réutilisés selon les projets, a (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE