"Centralité sud" : le nouveau grand projet d’aménagement de la métropole de Grenoble

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
La métropole de Grenoble s'apprête à voter, le 21 décembre, une délibération visant à faire de la "centralité sud" un nouvel espace d’intérêt métropolitain. Ce secteur de 400 ha couvre toute la partie sud de la ville ainsi que des portions des communes d’Echirolles et d’Eybens. Cette décision conférera à la collectivité la maîtrise d’ouvrage du futur projet d’aménagement et les coudées franches pour lancer les études et travaux. Il s’agit de faire muter un territoire construit dans les années 1960 en un centre-ville résilient, agréable à vivre et attractif, où habitent déjà près de 45 000 personnes. La métropole caresse l’idée de faire advenir ce secteur en "une ville-parc", en s’appuyant sur les 70 hectares d’espaces verts, et en créant des déplacements doux. Le défi consiste à gommer de grandes coupures urbaines, notamment le Cours de l’Europe et la Rocade Sud. Nombre d’autoponts sont voués à disparaître. "Il y a eu beaucoup d’urbanisme sur dalle, tous les îlots sont monofonctionnels et introvertis, la zone manque de confort d’usage, les nuisances sonores sont importantes, il faut retrouver l’eau de la montagne, et le lien (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

EDITION SPECIALE - N°100

Pave TU100

Les dernières vidéos

Sciences Po : Executive Master Stratégie et finance de l'immobilier