11
décembre 2018

Limoges veut déverrouiller les Portes ferrées

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
La ville et l'agglomération de Limoges engagent le renouvellement urbain des Portes ferrées, quartier à vocation résidentielle, composé essentiellement de logements collectifs sociaux - dont des tours et des barres -, peu attractif et contrastant avec son environnement proche. Les Portes ferrées s'insèrent dans les faubourgs Sud de Limoges, au cœur d'un secteur urbain riche en équipements et services, et bénéficie d'une bonne desserte de transports en commun. Autres atouts : Le quartier est de taille relativement modeste (1 340 habitants) et dispose d'un vaste espace vert central. Mais celui-ci est enclavé, cerné par des parkings et mal aménagé avec des cheminements piétons incertains, créant une impression d'insécurité. Par ailleurs, si l'hypermarché et les activités marchandes rayonnent au-delà du quartier et contribuent à la mixité sociale, le centre commercial est en difficulté en raison de la précarisation des ménages (revenu médian annuel : 5 900 €). Le projet de restructuration, qui a reçu le label "EcoQuartier" et vient d'être validé en comité d'engagement Anru, doit être présenté aux habitants afin qu'ils se l'approprient. D'un coût estimé à 45 M€, il prévoit la (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE