14
décembre 2017

Reconversion des mines à Gardanne (13)

Projets urbains
TAILLE DU TEXTE

Quatorze ans après la fermeture de la mine, Gardanne poursuit la reconversion de ses friches. Le puits Morandat, ancien carreau minier dont les 14 ha sont en cours de réaménagement, sous la houlette de la Sem d’aménagement de Gardanne (Semag). Le projet ? Développer 80 000 m2 de locaux mixtes (bureaux et activités), dans des immeubles neufs ou réhabilités, d’ici 2021. "On privilégie les activités industrielles et les technologies innovantes, avec un mot d’ordre : créer de l’emploi en favorisant les nouveaux projets ou les extensions d’activités existantes", indique Nicolas Fortuit, directeur de la Semag.

La Sem achève actuellement les travaux de viabilisation de la partie Est du carreau (8 ha). Elle a lancé, au mois de mai, un appel à projets auprès de promoteurs-concepteurs pour développer une première tranche d’environ 10 000 m2 sur une parcelle de 1,15 ha. L’aménageur espère signer un compromis de vente avant la fin 2017 (tarif : 100 €/m2). Une seconde tranche, d’environ 4 ha, sera aménagée à l’ouest du site. Elle accueillera des unités plus petites (bureaux, services, et un hôtel). Totem paysager de l’histoire minière, le chevalement, édifice métallique positionné à l'entrée des mines, pourrait accueillir un restaurant panoramique. "Le montage financier est à l’étude", précise Nicolas Fortuit. L’ancien vestiaire des mineurs (4 000 m2) devrait être reconverti d’ici 2022 en un centre de culture scientifique technique et industriel (CCSTI). Ce projet, inspiré de la Cité des sciences à Paris, devrait être porté par la Métropole Aix-Marseille-Provence (AMP). 15 M€ d'investissements sont prévus. 

Bannière lettre 2016 URBAPRESS

Banniere Traits Urbains 86 250

Banniere Guide des projets urbains Innovapresse 250

Bannière lettre 2016 Decideurs Ile de France Innovapresse 250