Avant enquête, la ville de Lille défend le projet Saint-Sauveur

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
Comme prévu, la ville de Lille et la Métropole européenne de Lille organisent jusqu'au 8 mars une enquête publique "complémentaire" sur le projet urbain de Saint-Sauveur (240 000 m2 d'habitat, d'activités et d'équipements sur une friche de 23 hectares en cœur d'agglomération). Ils y versent les précisions demandées au printemps 2018 par le précédent commissaire enquêteur, sur la qualité de l'air, et sur la piscine olympique qui doit prendre place à une extrémité du site. Rappelant que l'opération a déjà été déclarée "d'intérêt général" lors de la première procédure, les maîtres d'ouvrage espèrent que la suspension du projet prononcée par le juge des référés sera bientôt levée. En conférence de presse, les élus lillois se sont montrés fermes face aux opposants à l'urbanisation de la friche. Les 2 400 logements prévus sont nécessaires, ont-ils martelé, pour répondre à la demande et permettre à ceux qui le veulent (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

Articles sélectionnés pour vous

UI Abonnement