France Urbaine place 2019 sous le signe du dialogue et de la coopération

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
A l’occasion de la cérémonie des vœux de France Urbaine, tenue mardi 23 janvier en présence de la ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, le président de l’organisation et maire (LR) de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a pris la parole pour revenir sur le contexte social dans lequel s’engage cette année. Dénonçant récemment les actes de violence perpétrés par les casseurs qui se mêlent chaque semaine aux gilets jaunes, Jean-Luc Moudenc a notamment invité ses homologues à tenir le rôle de contributeurs et de "facilitateurs" du Grand débat initié par le gouvernement. La première étape selon lui, consisterait à dépasser les visions les plus manichéennes ayant tendance à opposer les intérêts des territoires urbains à ceux des territoires ruraux. Hébergement d’urgence, radicalisation, mal logement… Si les villes doivent répondre à leurs propres problématiques, nombre de défis communs nécessitent que la confrontation laisse place à la coopération. "Il faut avant tout calmer les logiques d’antagonisme, et réduire la fracture territoriale", martèle Jean-Luc Moudenc. L'édile y voit l’une des conditions sine qua non d’un échange fructueux, permettant (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE