16
décembre 2018

La CRC épingle la gestion de l'Epad Ouest Provence

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
Dans un rapport rendu public fin septembre, la Chambre régionale des comptes (CRC) de Provence-Alpes-Côte d’Azur épingle la gestion de l’établissement public d’aménagement et de développement Ouest Provence (Epadop), régie personnalisée et bras technique de la mise en œuvre des grands projets d’aménagement des six communes des rives ouest de l’étang de Berre (Istres, Fos, Miramas, Cornillon-Confoux, Grans et Port-Saint-Louis-du-Rhône pour 98 000 habitants). L’établissement compte douze salariés. Il est présidé par le maire (DVG) d’Istres, François Bernardini, et dirigé par Stéphane Allorge. La CRC pointe le manque de pilotage stratégique de la structure depuis sa création en janvier 2002. Les magistrats financiers s’interrogent sur la place que doit désormais occuper l’Epadop après l’absorption du syndicat d’agglomération nouvelle Ouest Provence par la métropole Aix-Marseille-Provence, qui dispose d’autres opérateurs similaires (EPL et SPL) en charge de l’aménagement. En outre, "la création récente de trois sociétés publiques locales compétentes en matière d’aménagement sur le territoire, qui se veut une parade à la mise en place de la (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE