Centre-ville : que veulent les Français ?

Politique
TAILLE DU TEXTE
La revitalisation des centres-villes est "un sujet de société", n'a eu de cesse de souligner Patrick Vignal, député (LREM) de l'Hérault, et président de l'association Centre-ville en mouvement, avant la présentation du 3e baromètre des centres-villes, au ministère de la Cohésion des territoires, le 5 juin (cf. p. 1). Outre le problème de la vacance commerciale, il est urgent, selon le président, de diriger la focale sur le repeuplement de ces centres en déclin. L'enquête, réalisée auprès d'un millier de Français en avril dernier, révèle que la vitalité des centres-villes est désormais "un sujet grand public", a commenté Julie Gaillot, directrice adjointe de l'institut CSA. Sujet qui préoccupe 68 % des Français (80 % des personnes vivant dans des villes de 50 000 à 100 000 habitants, contre seulement 60 % pour les résidents des villes de moins de 50 000 âmes). Les Français sont ainsi de plus en plus nombreux à s'inquiéter du déclin de leur centre-ville : ils sont 42 %, soit dix points de plus par rapport à l'étude réalisée en 2017. Ils "continuent de se rendre très souvent en centre-ville", montre l'étude : 73 % s'y rendent au moins une fois par semaine (86 % des (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

Banniere Traits Urbains 86 250