Une navette autonome en test sur le campus de Villeneuve-d'Ascq

Mobilités
Outils
TAILLE DU TEXTE
A son tour, la Métropole européenne de Lille (MEL) lance une expérimentation de navette autonome. Le véhicule automatique et tout électrique circulera pendant un an sur le campus scientifique de l'université de Lille à Villeneuve-d'Ascq. Produit par la société Navya, il peut transporter quinze personnes à une vitesse ne dépassant pas 25 km/h. Bien qu'il réagisse seul à la circulation environnante, la réglementation veut qu'un technicien soit présent à bord. Le groupe Kéolis, exploitant du réseau local de transports en commun, propose le service à titre gratuit. Le campus étant déjà traversé par une ligne de métro beaucoup plus rapide, il ne s'agira que de très courts déplacements, "du premier ou du dernier kilomètre". La MEL investit 762 000 € dans l'opération. D'autres navettes autonomes sont actuellement en test à Lyon, Toulouse, Rennes et en Île-de-France.

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE