16
octobre 2018

LGV Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse : le Conseil d'Etat rejette les recours

Mobilités
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le Conseil d'Etat a validé, le 11 avril, la Déclaration d'utilité publique (DUP) des projets de lignes à grande vitesse Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse. La plus haute juridiction administrative a rejeté tous les recours, formés aussi bien par des collectivités que par des associations, qui dénonçaient l’insuffisance de l'évaluation économique et sociale ainsi que de l'étude d'impact. Pour Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine, "plus rien ne s’oppose aujourd’hui à la réalisation des lignes nouvelles Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse".  Sur le fond, le juge administratif a notamment estimé que "l’aménagement des lignes ferroviaires existantes ne présentait pas des avantages comparables aux lignes projetées". Il souligne que le projet est "susceptible de bénéficier à une vaste partie du territoire national faiblement pourvue en grandes infrastructures de transport". Il doit permettre de "réduire les pollutions et nuisances liées à la circulation routière, d’améliorer le confort et la sécurité des personnes transportées, de réduire les temps de parcours", et "s’inscrit dans la perspective d’une liaison à grande vitesse entre la France et l’Espagne pour les voyageurs et (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE