14
décembre 2018

Grand Paris Express : ils s'opposent au nouveau calendrier du gouvernement

Mobilités
Outils
TAILLE DU TEXTE
Pluie de réactions depuis l'annonce par le gouvernement, le 22 février, du nouveau calendrier de mise en service du Grand Paris Express (cf. TIF 1331). Plusieurs lignes accusent un retard important. Parmi lesquelles : les ligne 18, d'Orly à Saclay, et 17, du Bourget au Triangle de Gonesse, prévues pour 2027, soit trois ans de retard, ou les lignes 16 (Clichy-Montfermeil / Noisy-Champs), 15 Ouest/Est et 17 (aéroport Roissy CDG / Mesnil Amelot), repoussées à 2030, soit six années de plus pour certaines.  "Soulagée" de l'engagement du gouvernement de réaliser le réseau dans son intégralité, la CCI Paris Ile-de-France regrette en revanche "le trop grand décalage de la réalisation de la ligne 17, qui desservira la zone d'emplois majeure de l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle et les équipements structurants pour l’attractivité de l'Ile-de-France que sont notamment les parcs d’exposition du Bourget et de Villepinte ainsi que les autres projets d’aménagement du territoire, compromis ou affectés par ce report", rappelant que cette ligne, en partie aérienne, "tout comme a ligne 18", "peut être construite plus rapidement, pour un coût au kilomètre inférieur à celui des autres lignes du GPE". En outre, et la CCI ne manque pas de (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE