02
juillet 2020

38 propositions pour dynamiser le plan Logement d'abord

Politiques du logement
Outils
TAILLE DU TEXTE
"L’acte 2 du plan Logement d’abord n’est pas là pour nous rassurer, avec seulement 60 M€ supplémentaires, ce qui risque de provoquer son essoufflement". Christophe Robert a dit cela le 31 janvier, le ministre chargé de la ville et du logement Julien Denormandie à ses côtés, au cours d’une matinée consacrée à la restitution du 25e rapport de la Fondation Abbé Pierre, dont il est délégué général. Et l’intéressé de demander "un changement d’échelle nécessaire dans les mesures gouvernementales" (lire notre article). Douze jours plus tard, il a récidivé, la Fondation Abbé Pierre et l’Union sociale pour l’habitat (USH) proposant, via un communiqué, 38 pistes d’amélioration "pour donner un second souffle au Logement d’abord" et appelant l’Etat en s’en saisir, "sans transférer une nouvelle fois ses responsabilités sur les acteurs du logement". Un appel guidé par plusieurs objectifs, dont la démultiplication des territoires (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

LE NUMÉRO 112 EST PARU !

Couv TU112