La hausse des prix de l'ancien s'amplifie dans les grandes villes

Logement privé
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le baromètre LPI-Se Loger vient de rendre ses conclusions pour le mois de mars 2021. Constat : la tension sur les prix des logements anciens s’accentue encore, particulièrement dans les grandes villes, alors que l’étude constate une "poursuite de la baisse des prix des logements neufs". Dans l’ancien, donc, la hausse des prix se poursuit et le prix moyen du m2 s’établit désormais à 3 655 €, en hausse de 5,8 % sur un an et de 3 % depuis décembre 2020. Au cours du seul mois de mars, les prix ont crû de 4,6 %, rapporte d’ailleurs LPI-Se Loger. Les prix des maisons enregistrent les progressions les plus significatives dans l’ancien, avec une hausse de 4,8 % sur le premier trimestre 2021. "Une telle augmentation", explique le baromètre, "s’observe habituellement plutôt en avril ou en mai, lorsque le marché de la maison individuelle enregistre la pression d’une demande qui prépare les prochains déménagements de la fin de l’été". Cette (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Traits urbains n°118 est paru !

Couv TU118 web