22
octobre 2019

Un prototype de maison ancienne réhabilitée, conçu à Lille, engagé dans un concours international

Logement privé
Outils
TAILLE DU TEXTE
Quatorze établissements de formation des Hauts-de-France ont constitué il y a trois ans l’association Habiter 2030 pour réfléchir aux procédés de rénovation énergétique de l’habitat ancien de la région. Progressivement, l’idée s’est imposée d’une participation au Solar décathlon 2019, un concours européen d’architecture et de design organisé cet été à Budapest. Quelques dizaines d’élèves de l’Ecole d’architecture de Lille et de jeunes compagnons du devoir prendront bientôt le chemin de la Hongrie avec, dans leurs sacs à dos, rien moins qu’une maison en pièces détachées qu’ils ont construite. Ce prototype calqué sur le modèle des maisons mitoyennes de l’époque industrielle (dites 1930), à ossature bois, isolé avec des matériaux naturels et locaux et alimenté par des installations solaires thermiques et photovoltaïques, vise la qualité d’habitat passif. Il voyagera en fait dans huit semi-remorques et sera reconstruit par ses (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous