07
août 2020

Marseille : Emmanuelle Wargon mesure "l’ampleur du chemin à parcourir" dans la lutte contre l’habitat indigne

Le logement
Outils
TAILLE DU TEXTE
Pour l’un de ses premiers déplacements en province, le 30 juillet, la nouvelle ministre du Logement Emmanuelle Wargon avait choisi Marseille. Dans le centre de la ville dont le tissu bâti porte encore les stigmates de l’effondrement de deux immeubles le 5 novembre 2018, la ministre a mesuré " l’ampleur du chemin à parcourir " pour résorber l’habitat indigne, " la partie immergée de l’iceberg " étant remontée à la surface avec le drame de la rue d’Aubagne. Sans dissiper totalement le flou autour des montants engagés par l’État à Marseille dans la lutte contre l’habitat indigne, la ministre a affirmé qu’"au total on est au-dessus des 240 à 250 M€" avec l’apport de l’ANH et l’Anru. Une polémique était née en novembre 2019 quand une source au ministère du Logement avait expliqué que sur les 240 M€ de l’Anah annoncés un an plus tôt par l’ancien ministre du Logement, Julien Denormandie, seuls 17 M€ avaient (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

LE NUMÉRO 112 EST PARU !

Couv TU112