Dans le Nord, la préfecture retoque l'instauration d'un permis de louer

Outils
TAILLE DU TEXTE
Comme on pouvait s’y attendre, la préfecture du Nord a rejeté les délibérations de la commune de La Made­leine (21 500 habi­tants, au sein de la Métropole européenne de Lille), de décembre 2017, instau­rant un "permis de louer", ainsi qu’une auto­ri­sa­tion préalable de divi­sion des immeubles. Le représentant de l’Etat estime que c’est à la MEL, détentrice de la compétence loge­ment, de prendre ou non ces décisions, auto­risées par la Loi Alur. L’in­ter­com­mu­na­lité est censée faire ce choix dans un délai de six mois. Le maire (LR) de La Made­leine, Sébastien Leprêtre, repart donc à l’of­fen­sive contre les marchands de sommeil : il propose que sa ville soit désignée terri­toire expérimen­tal en la matière, dès le prochain conseil métropo­li­tain, en juin prochain. Et (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

Articles sélectionnés pour vous