20
novembre 2018

Le semestre agité de Covivio

Immobilier
Outils
TAILLE DU TEXTE
Affirmer que le premier semestre de Covivio (ex-Foncière des Régions) a été "riche" est euphémisme. Un changement d’identité, une fusion avec Beni Stabili, la signature d'un accord pour l’acquisition d’un portefeuille d’hôtels au Royaume-Uni (976 M€), le déploiement de son offre de bureaux flexibles et de coworking sous l’appellation Wellio ou encore 1,2 Md€ de projets engagés, principalement à Paris et Milan. "Les avancées majeures des derniers mois illustrent notre stratégie et se traduisent par une accélération de nos performances opérationnelle et financière", commentait Christophe Kullmann, directeur général de Covivio, fin juillet, via un communiqué. En termes de chiffres, donc, le groupe a vu ses revenus progresser de 3 % à périmètre constant sur un an. Les loyers des bureaux gagnent 2,4% à périmètre constant en France et 1,5 % en Italie. Sur le segment résidentiel, les loyers observent une croissance de 5,7 % à Berlin. Sur le marché de l’hôtellerie, les revenus sont en hausse de 3,6 % à périmètre constant, dont + 3,3 % sur les hôtels en bail (+ 5,0 % sur les loyers variables) et + 4,2 % sur les hôtels détenus en murs et fonds. Entre le 1er janvier et le 30 juin, le patrimoine de (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE