14
décembre 2018

La Défense : The Link verra bien le jour

Immobilier
Outils
TAILLE DU TEXTE
Entre le 25 janvier et le 11 avril 2018, les porteurs du projet The Link, à commencer par Groupama Immobilier, ont essuyé quelques sueurs froides. En cause : la demande d’agrément, refusée par Michel Cadot, préfet de la région d’Ile-de-France, pour la construction de cette double tour - la plus haute de France (244 mètres, 120 000 m2) -, à Puteaux (92), censée accueillir le nouveau siège social Total. Pour justifier son refus, le préfet mettait en avant le déséquilibre entre les logements, sans oublier les infrastructures de transports, et les bureaux sur ce territoire. Une décision loin de faire l’unanimité, notamment auprès des investisseurs étrangers et de Patrick Devedjian, président (LR) des Hauts-de-Seine et de l’établissement public Paris La Défense. Le 11 avril, Michel Cadot a finalement fait volte-face et a donné son feu vert à la construction de cette nouvelle tour, qui devrait être livrée en 2022.

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE