Les entreprises franciliennes de plus en plus gourmandes

Immobilier
Outils
TAILLE DU TEXTE
4,5 millions de m2 de surfaces neuves et restructurées dans les cinq prochaines années : tel est le besoin des entreprises franciliennes selon l’étude de CBRE, "Paris, nouvelle ère capitale", soit 600 000 m2 de plus que le rythme de production moyen, conséquence du Grand Paris Express sur la géographie de la métropole et sur son attractivité. Fabrice Allouche, président de CBRE France, explique : "entre surdensité et surcapacité, les territoires porteurs vont être amenés à repenser l’urbanisme, et notamment se développer en hauteur". Parmi ces territoires porteurs : La Défense, Nanterre La Folie (dont les loyers prime devraient passer de 380 à 450 € en 2028) ou encore le pôle Châtillon-Montrouge (dont les loyers prime passeraient de 330 à 380 € en 2028).

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE