L'Allemagne tutoie les sommets

L'immobilier d'entreprise
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le marché de l’investissement, en Allemagne, a enregistré sa troisième meilleure performance avec un chiffre d’affaires de 52,6 Md€ en 2016. "Le dernier trimestre 2016 a été marqué par des investissements en masse. Ces trois derniers mois représentent à eux seuls un CA de près de 19,6 Md€", souligne ainsi Piotr Bienkowski, CEO de BNP Paribas Real Estate Germany, qui ajoute : "l’intérêt dont ont fait preuve les acteurs du marché s’est renforcé, ce qui est d’autant plus remarquable que bon nombre d’entre eux ont été pénalisé par une offre parfois inadaptée". En termes de hiérachie, le segment des bureaux domine le classement avec près de 44 % du chiffre d’affaires cumulé (23,03 Md€), suivi par ceux des locaux commerciaux (12,96 Md€) – deuxième meilleure performance en neuf ans -, des hôtels (5,18 Md€) et de la logistique (4,44 Md€).
INVESTISSEURS. Les investisseurs allemands restent majoritaires : ils représentent 57 % du volume de transactions. Pour autant, les étrangers se font une place, notamment sur le segment des portefeuilles. Selon BNP Paribas Real Estate, "les investisseurs provenant d’autres pays d’Europe ont été de loin les plus dynamiques avec 23 % du volume global. Les acteurs d’Amérique du Nord arrivent deuxièmes avec 14 %. Les acheteurs d’Asie et du Moyen-Orient ne sont pas en reste avec plus d’un milliard d’euros investis pour chacun dans des biens commerciaux allemands".
GEOGRAPHIE. Les principales villes d’Allemagne (Berlin, Cologne, Düsseldorf, Francfort, Hambourg et Munich) cumulent à elles seules un volume de transactions de 27,48 Md€, soit une baisse de 7 %. "Malgré tout, il s’agit de la troisième meilleure performance jamais enregistrée. Cette tendance s’explique par une offre inadaptée, notamment sur le segment core des grandes unités", remarque Sven Stricker, responsable de l’investissement chez BNP Paribas Real Estate Germany. Francfort domine (6,69 Md€, + 11 %), devant Munich (6,37 Md€, + 6 %). Notons la belle progression d’Hambourg (4,74 Md€, + 19 %).
BUREAUX. 3,72 millions de m2 ont été transactés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016. "Ce nouveau record dépasse celui de 2000", précise Marcus Zorn, directeur général délégué de BNP Paribas Real Estate. Berlin a apporté la meilleure contribution : 838 000 m2. Le taux de vacance poursuit sa baisse ; 5,67 millions de m2 pour les grandes villes (- 8,5 %). Malgré une demande soutenue, le marché des bureaux est encore loin de la surchauffe. Pour autant, dans la capitale allemande, ce taux atteint 2,8 % seulement, ce qui pourrait s’avérer problématique. Berlin, qui tire encore son épingle du jeu avec une hausse du loyer prime de 14 % à 28,5 €/m2. 

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Si vous êtes abonné(e), merci de vous identifier pour accéder à l’article complet.

Pour en savoir plus sur les formules d’abonnements,  cliquer ici.

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Traits Urbains n°129 vient de paraître !

Couv TU129 250 002