14
décembre 2018

Avec Coop’I.B, trois bailleurs toulousains veulent recréer du lien social dans les quartiers

Habitat
Outils
TAILLE DU TEXTE
Changer l’image des quartiers, promouvoir des actions sociales au service des locataires, développer des espaces de vie collectifs et favoriser la convivialité. Voilà les objectifs de Coop’I.B, un nouveau dispositif de coopération inter-bailleurs, lancé par les trois principaux bailleurs de l’agglomération toulousaine, le groupe des Chalets, Patrimoine SA Languedocienne et Toulouse Métropole Habitat. A eux trois, ils possèdent 31 700 logements sociaux sur les 51 000 que compte la ville "et 3 700 plus précisément dans les quartiers de Reynerie et Bellefontaine, concernés par Coop’I.B", a précisé Pascal Barbottin, le directeur général de Patrimoine lors de la présentation du dispositif. Jusqu’à présent, chacun de ces bailleurs était déjà engagé à sa façon dans une démarche favorisant le lien social dans son parc de logements. Avec Coop’I.B, les actions menées monteront en puissance dès cette année. "Nous allons y consacrer un budget de 357 000 € en 2018, en financement direct, mise à disposition gracieuse de locaux, ou en aidant des associations à trouver des financements", décrit Jean-Paul Coltat, directeur général du groupe des Chalets. Pour mener ces actions, les bailleurs (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE